Home » Actualités à venir

Actualités à venir

Conférence :

Comme chaque année le lycée des Petits Champs propose un cycle de conférences qui s’adresse aux parents mais aussi aux élèves et aux professeurs. Les différents objectifs de ces rencontres sont d’informer, de créer une dynamique et une réflexion collective autour d’un sujet qui nous concerne tous.

Jeu 28/09/2023 : Film Jackie Brown, à la Cinémathèque Française (12e) à 19h, suivi d’une discussion avec le réalisateur français David Perrault

En 1997, Palme d’Or et Oscar du meilleur scénario pour son précédent film Pulp Fiction,Quentin Tarantino choisit de se réinventer avec Jackie Brown. Adaptant avec une grande liberté le roman Punch créole d’Elmore Leonard, le réalisateur met en scène une savoureuse histoire d’arnaque tout en rendant hommage à la Blackxploitation et des films tels que Foxy Brown. En résulte une pépite en forme de clin d’œil à tout un courant cinématographique américain des années 1970 axé sur la revalorisation des Afro-Américains (jusqu’ici cantonnés à des seconds rôles ou des caricatures). Actrice culte des années 70, la comédienne Pam Grier (Foxy Brown, etc.) donne ainsi la réplique à Robert De Niro, Samuel L. Jackson, Michael Keaton ou Bridget Fonda dans une rocambolesque histoire d’émancipation d’une hôtesse de l’air bien décidée à se jouer des gangsters.

Jeu 05/10/2023 : Conférence De Nuremberg à l’Ukraine, les images comme pièces à conviction par l’historien C. Delage & le photoreporter R. Yaghobzadeh, au Mémorial de la Schoah (4e) à 19h30

Dans la collection Folio histoire est paru fin mai 2023 le livre Filmer, juger – de la Seconde Guerre mondiale à l’invasion de l’Ukraine de l’historien et réalisateur Christian Delage. L’auteur y retrace l’évolution de l’image comme preuve des crimes de guerre et pose la question : les images constituent-elles toujours des preuves irréfutables ? Du procès de Nuremberg à la guerre russo-ukrainienne, Delage s’impose comme un expert de l’histoire de l’utilisation des images filmiques et photographiques à charge, et des difficultés liées.

Jeu 23/11/2023 : Visite guidée de la collection permanente du Centre Pompidou (4e) à 19h

Visite guidée de la plus grande collection d’art moderne et contemporain en Europe. De travées en coursives, de salles en couloirs, les élèves découvriront les mouvements fondateurs de l’histoire des arts des 20e et 21e siècles, ainsi que plusieurs œuvres iconiques ayant profondément marqué la modernité. Accrochage chronologique, salles monographiques et thématiques variées invitent à appréhender les moments-clés de plus d’un siècle de création. 

Jeu 18/01/2024 : Spectacle musical contemporain Invisibili d’Aurélien Bory, au Théâtre de la Ville, salle des Abbesses (18e) à 20h

Inspiré par le ballet Palermo Palermo de la chorégraphe mythique Pina Bausch, Aurélien Bory entend révéler, par un dispositif de caméras et de projecteurs, les espaces invisibles du plateau pour les projeter sur une toile de fond. Une manœuvre qui vise à révéler les liens implicites des histoires qu’il entrecroise : celles d’une jeune femme dont la vocation de danseuse se heurte à sa grossesse ou d’un jeune Nigérian apprenant la musique à Palerme après avoir traversé la mer à 17 ans sur un bateau pneumatique, en passant par le quotidien d’une mère élevant seule ses filles ou celui d’un saxophoniste jouant le gardien de musée. Sans oublier les trois danseuses auditionnant pour un improbable spectacle, à la première sans cesse reportée. Comme à son habitude, Aurélien Bory transfigure son sujet avec son approche si singulière, à la lisière de la danse, du théâtre, des marionnettes traditionnelles siciliennes, et des arts plastiques. En route, nous serons plongés dans la beauté picturale de L’Annunciata de Palerme, célèbre portrait de Marie peint en 1476 par Antonello de Messine.

Jeu 21/03/2024 : Pièce de théâtre Hamlet de W. Shakespeare mise en scène par C. Jatahy, au Théâtre de l’Odéon (6e) à 20h

Empêchée de créer dans son pays, la Brésilienne Christiane Jatahy s’est fait remarquer par ses adaptations radicales de classiques avec une approche qui conjugue théâtre et cinéma. Cette fois, la metteuse en scène entre dans la tête d’Hamlet. Le héros le plus célèbre de Shakespeare traverse quatre siècles pour atterrir aujourd’hui et devenir un personnage féminin. Dans ce spectacle, le jeune homme est en effet devenu une femme d’âge mûr – tout aussi tourmentée que lui par les fautes du passé, aspirant tout autant à changer l’avenir. Parallèlement, Gertrude (sa mère) et Ophélie (sa fiancée), ici fantômes ou projections du désir d’Hamlet, partagent son intimité, la poussent à affronter le passé et revivre l’histoire – mais aussi à changer la leur. À travers une mise en abyme vertigineuse où se croisent passé et présent, les trois femmes, porteuses de l’expérience de la tragédie shakespearienne, « chantent, dansent, crient, vivent et débordent cette histoire », pour affirmer la possibilité d’un autre avenir. 

Jeudi 25/04/2024 : Pièce de Théâtre Clôture de l’amour de Pascal Rambert au Théâtre 14 (14e) à 19h  suivie d’une rencontre avec l’équipe artistique

La fin d’un couple. En 2 monologues percutants, écrits sur mesure par Pascal Rambert pour Stanislas Nordey et Audrey Bonnet, tout doit être dit, jusqu’au bout de la colère. Pour clôturer ce qui a été. Pascal Rambert a donné à ses personnages les vrais prénoms des deux comédiens pour qui il a écrit ce texte cousu main. Afin de créer le trouble, supprimer les filtres, les mettre à nu. Leur amour est fini, il faut conclure. À tour de rôle, ils disent leur vérité. Telle une danse mentale, les mouvements invisibles de l’âme se débattent à l’intérieur des corps. Écrasée par le poids des paroles de Stan, Audrey doit rester droite, ne pas fléchir. Mais chacun porte sa propre violence : celle, offensive et guerrière, de l’homme dont le cœur est devenu froid ; celle, calme et insidieuse, de la femme dont le pouvoir de destruction se trouve ailleurs. 

 Jeu 06/06/2024 : Lecture théâtralisée de King Kong Théorie de Virginie Despentes, au Théâtre Silvia Monfort (15e) à 20h30

À sa sortie en 2006, King Kong Théorie s’impose d’emblée comme un texte décisif. À travers son témoignage musclé, Virginie Despentes repose la question de la condition des femmes – et des hommes – dans notre société, après son passage dans le deuxième millénaire. Est-ce que la révolution sexuelle, près d’un demi-siècle plus tôt, a permis au monde d’évoluer vers plus de tolérance, de reconnaissance et de justice ? Dans la mise en scène de Vanessa Larré, le propos percutant et toujours d’actualité de Virginie Despentes, incarnée par trois comédiennes lumineuses, agit comme un coup de fouet euphorisant. 

Extranet

Nos réseaux